Externaliser les fonctions supports : une solution qui a de l’avenir.

  • Comment externaliser dans de bonnes conditions ?
  • Quelles fonctions externaliser ?
  • Quelles sont les précautions à prendre pour que l’opération soit au final un succès ?

Tout d’abord il faut savoir que le principal frein à l’externalisation réside en une croyance, encore largement répandue parmi les chefs d’entreprise, que tout faire soit même est source d’économie. Pourtant les journées ne comptent toujours que 24 heures et le rendement maximum des compétences n’est optimisé que lorsqu’elles sont utilisées là ou elles créent véritablement de la valeur.
Et si beaucoup ont franchi le pas pour entretenir leur locaux en faisant appel à des experts du nettoyage, bon nombre de dirigeants hésitent encore à confier leur marketing, leur recrutement ou leur finance à des experts de ces domaines. Et pourtant ; s’il est des sujets qui requièrent de l’expertise, c’est pourtant bien ceux là !
En admettant que vous soyez désormais convaincu, comment allez vous externaliser ?
Il convient de commencer par se faire une idée des fonctions dont le renforcement apporterait un avantage et cela dépend avant tout du métier de votre entreprise et des femmes et des hommes qui composent votre organisation. Il n’y a donc pas une solution duplicable partout, il convient de réfléchir au cas par cas. Cet avantage peut être de deux ordres, il peut s’agir d’apporter un renfort de compétences aux ressources internes ou de soulager l’équipe en place; certaines ressources clés peuvent alors se concentrer sur d’autres taches à plus forte valeur ajoutée.
Une fois ce travail effectué, il est nécessaire d’établir un cahier des charges et de se rapprocher d’un prestataire pour obtenir un devis détaillé de sa part. Si celui-ci est effectivement détenteur de l’expertise qu’il prétend avoir il comprendra votre besoin et saura vous conseiller sur la meilleure façon de le couvrir. Il devra notamment détailler en quoi consiste son intervention, comment se répartissent les rôles entre lui et vous, quels sont les résultats à attendre, ses engagements, ses délais, quelles sont les modalités et le lieu d’exécution…etc
Autant d’éléments qui feront au final partie intégrante du contrat et qui permettront d’éviter bien des désagréments s’ils sont identifiés précisément dès le départ. 
Dernier conseil, prévoyez chaque fois que cela est possible les conditions de sortie et de réversibilité, c’est-à-dire les conditions à remplir par votre prestataire en fin de contrat pour vous permettre de ré-internaliser la fonction ou de changer de prestataire dans de bonnes conditions

 

http://www.journaldunet.com/account/stephane-echavidre-9330

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :